Greenlandia

   

 

L’objectif principal de Greenlandia est de comprendre, documenter et transmettre les conséquences actuelles du changement climatique sur le mode de vie des communautés les plus exposées.

Comprendre : la recherche scientifique

Greenlandia est un projet interdisciplinaire d’ethnologie climatique.

Son originalité : allier sciences humaines et sciences dures.

L’expédition au Scoresby Fjord, notre première mission, débutera en 2020.

À terre, l’équipe d’ethnologues recueillera les témoignages des habitants du village d’Ittoqqoortormitt tandis qu’en mer, une partie de l’équipe mènera les échantillonnages scientifiques (climatologie, météorologie, glaciologie, biologie, etc.).

Cette méthode offrira une vision globale et transverse de la situation climatique, à un endroit donné, de l’homme et de son milieu.

Documenter : un travail de mémoire

Pendant toute la durée de notre expédition, parallèlement au volet scientifique, nous constituerons un fonds documentaire avec des photographies, des reportages vidéos, des documentaires TV, des textes etc. Ce travail de conservation et de mémoire, intégrant les fonds scientifiques et locaux déjà existants, aboutira à la constitution d’archives disponibles en ligne sur les conséquences des évolutions climatiques en cours dans les lieux choisis par Greenlandia.

Transmettre :  informer et sensibiliser les jeunes générations

L’écoute et la découverte de ces communautés, actuellement confrontées aux conséquences du changement climatique, les dernières vraiment connectées à la nature, sont un vecteur de sensibilisation très fort auprès des jeunes. Ces jeunes seront aussi ceux qui, localement, perpétueront la tradition et transmettront la connaissance qui y est liée pour lutter contre les changements climatiques.

Pour réaliser ce potentiel, nous allons mettre en place un jumelage et des outils pédagogiques  (Atelier de sensibilisation à la thématique climatique, tournage de vidéos partagées, etc). Pendant toute la durée de l’expédition, des visioconférences auront lieu entre l’école du fjord et des collèges en France pour créer ces passerelles.

Ce projet est créé et dirigé par Vincent Hilaire.

Première Expédition en mai 2020

Entre 1925 et 1936, Jean-Baptiste Charcot conduit huit missions scientifiques estivales en Arctique, dans le Scoresby Fjord (Groenland), à bord du Pourquoi-pas ?

Lorsqu’en 1932-1933 on lui confie l’organisation d’une partie de l’année polaire internationale, Charcot choisit logiquement de mener cette mission dans le Scoresby  avec comme camp de base, le petit village d’Ittoqqortoormiit, situé à son embouchure.

En 1936, la disparition du Commandant Charcot et de son équipage provoque un deuil national. Pionnier des expéditions polaires françaises et des études sur le changement climatique, le gentleman des pôles laisse derrière lui un immense travail de recherche inachevé.

Près d’un siècle plus tard, l’équipe Greenlandia découvre, au terme d’une chasse au trésor de plusieurs mois, l’existence d’un fonds scientifique, cartographique et ethnologique sur ces missions groenlandaises. Ces échantillons, rapports et données retrouvés au Muséum National d’Histoire Naturelle et aux Archives de Météo France, n’ont jamais été étudiés.

Aujourd’hui, pour sa première expédition, l’équipe Greenlandia souhaite poursuivre et compléter le travail du Commandant Charcot en collectant de nouvelles données pour comprendre l’évolution du changement climatique dans le Scoresby Fjord et son impact sur la population.

 

Membres embarqués :

  • Jean-Michel Huctin
  • Jean-Paul Vanderlinden

 

Website : http://www.greenlandia.org

 

Actualités relatives: