HydroSed

La campagne océanographique HydroSed est adossée au projet international PAGES (Past Global Changes). Elle vise à entreprendre une recherche sur les changements climatiques passés globaux dans le but d’améliorer les projections climatiques et environnementales en devenir. Il s'agira ainsi de renseigner les pouvoirs politiques des stratégies d’adaptation à mettre en œuvre. La communauté scientifique internationale impliquée dans PAGES vise à améliorer notre connaissance sur l’origine, les mécanismes et les conséquences des changements climatiques du passé à différentes échelles de temps à partir d’archives climatiques diverses (glaces, sédiments océaniques et continentaux). Dans un contexte international, la campagne océanographique franco chinoise HydroSed à bord du navire Marion Dufresne permettra de collecter de longues carottes de sédiments marins et des échantillons d'eau de mer dans le nord de la mer de Chine du Sud.

L’objectif scientifique principal de cette mission est de restituer l’hydrologie passée des masses d’eaux profondes du secteur nord-ouest Pacifique (mer de Chine du Sud) ainsi que le climat de la région sud-est asiatique et d’en estimer l’impact sur la sédimentation marine profonde. La campagne océanographique HydroSed est adossée à un projet de recherche pluridisciplinaire qui s’appuie à la fois sur des avancées scientifiques récentes sur l’hydrologie des masses d’eau intermédiaires et profondes et à la fois sur la dynamique sédimentaire du nord de la mer de Chine du Sud acquis à partir de systèmes d’observation in situ.

Plus précisément la campagne vise  à :

(1) Mieux contraindre l'origine et les variations passées des masses d’eaux intermédiaires et profondes du Nord de la mer de Chine du Sud et des relations existantes avec les changements glacio-eustatiques, l'évolution de la circulation thermohaline globale (Great Conveyor Belt) et les modifications climatiques régionales (évolution de la mousson Est asiatique) ;

(2) Reconstruire la variabilité passée du climat SE asiatique (la mousson Est asiatique et le système ENSO) à très haute résolution temporelle et établir leurs impacts sur la sédimentation profonde du Nord de la mer de Chine du Sud ;

(3) reconstruire dans le passé la dynamique de transferts des sédiments depuis les continents (Rivière des Perles et fleuves taïwanais) au nord de la mer de Chine du Sud avec une approche ‘’source to sink’’ et en établir les contrôles climatiques (paléo-typhons, paléo-moussons et changements du niveau marin) ;

(4) développer et/ou améliorer des traceurs géochimiques utilisés pour les reconstructions paléo-océanographiques et améliorer notre compréhension de la distribution des isotopes du néodyme (Nd) et des concentrations élémentaires en terres rares (REE) dans une mer marginale fortement influencée par d’énormes décharges d'eau douce et de sédiments par plusieurs fleuves asiatiques.

 

Website : http://hydrosed.cearc.fr

 

Nouvelles relatives :