Soutenance de thèse de Clara De La Hoz Del Real

« Dimension sociale des déplacements associés aux catastrophes: de la fragmentation de l'identité sociale à la production d'une condition liminale. Étude de cas de l'expérience de déplacement des habitants de Campo de la Cruz suite à la Ola Invernal de 2010-2011 en Colombie »

Clara De La Hoz Del Real

Lundi 29/11/2021 à 15h

Salle des thèses, Bâtiment d'Alembert, (5 Boulevard d'Alembert, 78280 Guyancourt)

Également en visio

 

Résumé :

En 2010-2011, la Colombie a connu l'une des pires catastrophes naturelles de son histoire. La saison des pluies a été particulièrement intense, provoquant des inondations massives dans la plupart du pays et le déplacement de milliers de familles. Ce projet de recherche abordera une étude de cas au sein de la communauté de Campo de la Cruz, située au Nord du pays. Pour une partie de cette communauté, l'inondation de 2010 a été l'événement déclencheur d'une catastrophe ayant pour origine une cause « surnaturelle » associée à un ensemble de croyances religieuses et spirituelles. Dans ce contexte, le déplacement et le retour de la population donnent lieu à une reconfiguration de la communauté morale à partir d'un renouveau de l'éthique du comportement des croyants dans le processus de reconstruction. Dans cet ordre d'idées, ce projet de thèse vise à analyser l'impact des croyances sur les stratégies et pratiques des personnes en vue de leur adaptation aux changements présents et futurs afin de répondre à la question suivante : dans quelle mesure une pratique religieuse et spirituelle peut-elle favoriser l'émergence des communautés plus résilientes face aux risques associés au climat ?

 

Abstract: In 2010-2011, Colombia experienced one of the worst natural disasters in its history. The rainy season was particularly intense, causing widespread flooding in most parts of the country and the displacement of thousands of families. This research project will focus on a case study in the community of Campo de la Cruz, located in the north of the country. For a part of this community, the 2010 flood was the triggering event of a disaster that originated in a 'supernatural' cause associated with a set of religious and spiritual beliefs. In this context, the displacement and the return of the population give rise to a reconfiguration of the moral community from a renewal of the ethics of the behavior of the believers, thus impacting the strategies, actions and practices put in place by this community in the reconstruction process. In this vein, this thesis project aims to analyze the impact of beliefs on the strategies and practices adopted by actors to adapt them to current and future changes in order to answer the following question: Can religious and spiritual practice foster the emergence of communities that are more resilient to climate-related risks?